Atlas de l'espace métropolitain

Observer pour agir

A partir de ses travaux d’observation et d’analyse, l’Agam a pour vocation de favoriser le débat et les échanges sur les questions d’intérêt général qui touchent à l’avenir des territoires qu’elle qu’en soit l’échelle.

Dès le mois de septembre 2013, l’Agam a mis en ligne sur son site internet une première série de cartes statistiques numériques à partir de données socioéconomiques. Elles sont présentées de telle façon qu’elles favorisent la comparaison entre le territoire métropolitain et d’autres échelles de territoire.

Une étape supplémentaire est franchie avec la publication de cartographies permettant de décrire mieux les composantes de ce territoire. Cinq cartes commentées ont été diffusées tous les 15 jours sur le site de l'Agam à partir de décembre 2013 qui ont été ensuite regroupées en juin 2014 sous un atlas.

Avec ce document, elle entend mettre à disposition des éléments d’informations permettant d’offrir une représentation objective d’un territoire qui ne soit ni mentale, ni nostalgique, ni erronée.
Ce document n’aborde pas la question du projet métropolitain. Comme elle l’a toujours fait dans les publications produites seule ou en partenariat depuis une dizaine d’années sur la question métropolitaine, (et en l’absence de demandes contraires de ses partenaires), l’Agam a volontairement limité son approche à la question de la connaissance de l’espace métropolitain pour le décrypter et mieux le comprendre.

Comprendre la métropole

En réalité, c’est le fait métropolitain que l’Agam a souhaité décrire pour confirmer qu’il est une réalité devenue le quotidien des habitants, des acteurs économiques et sociaux à travers leurs actes d’achat, leurs pratiques culturelles, leurs choix résidentiels ou leurs lieux de travail.
Notre espace métropolitain n’est pourtant pas comparable avec celui des grandes aires urbaines françaises voire européennes. Ici, l’étendue du territoire, son relief, son histoire, son polycentrisme, la force de la composante identitaire, les évolutions et mutations économiques successives ont davantage marqué l’espace, son organisation et son fonctionnement.

Est-il encore nécessaire de rappeler que la croissance des « trente glorieuses » fut tirée par la mutation des modes de vie liés à l’urbanisation dont l’espace métropolitain a été le cadre et dans des proportions surement plus importantes qu’ailleurs ?
Comment pour terminer ce propos introductif ne pas appeler à la rescousse Marcel Roncayolo, géographe marseillais de renom, « nous vivons en fait une multiterritorialité, le territoire n’est plus un absolu mais la carte de nos pérégrinations ».

 

Consultez au choix l'atlas "statistique" de l'espace métropolitain ou choisissez une thématique de l'atlas cartographique :

Comprendre l'espace métropolitain
Atlas cartographique - Volume 1
ETUDE - Juin 2014

> Visualisez l'ensemble du document en ligne

> Téléchargez le document complet (pdf)