A la recherche des « pépites foncières »

Démarche de référentiel foncier sur les espaces économiques à enjeux


Le développement urbain du territoire de Marseille-Provence-Métropole s’envisage à l’horizon de 20 ans essentiellement sur le mode de renouvellement urbain. C’est en particulier le cas pour le foncier économique autrefois réellement ou supposément mal aimé et aujourd’hui très sollicité.

Deux des territoires de projet du SCoT de MPM.

L’action foncière au service du renouveau économique du territoire

Le schéma de cohérence territoriale de la communauté urbaine de Marseille-Provence  a retenu un objectif qui prévoit – sur une période de 20 ans – une augmentation de 80 000 emplois. Environ quatre emplois sur cinq seront créés dans des espaces économiques existants redynamisés et densifiés à travers le processus de renouvellement urbain. Dans ce cadre, deux espaces économiques d’enjeux situés à Marseille font l’objet d’une démarche de référentiel foncier à laquelle participe activement l’agence d’urbanisme. Le premier territoire concerne la vallée de l’Huveaune, vaste espace reliant Marseille à Aubagne et composé d’un chapelet d’espaces d’activités représentant environ 400 hectares. Le second territoire joue le rôle d’arrière port et se situe dans la zone de contact de l’extension de l’opération d’intérêt national Euroméditerranée. Communément appelé « façade maritime Nord », celui-ci s’étend sur plusieurs kilomètres le long de la zone portuaire et enserre près de 500 hectares de foncier économique. La raréfaction du foncier conjuguée à l’ambition de redonner un futur économique viable à ces territoires offre de nouvelles perspectives. Reste à réussir la difficile entreprise du renouvellement urbain qui suppose, en amont, d’identifier des « pépites foncières » capables de produire un effet levier notable. Et d’engendrer une recomposition et une valorisation à grande échelle des espaces économiques situés en milieu urbain.

La vallée de l’Huveaune : territoire d’expérimentation du référentiel foncier

Suite à la mise en place d’un service de Stratégie Foncière, la communauté urbaine a sollicité l’agence pour mettre en place un inventaire du foncier économique mutable sur ce territoire. Le référentiel foncier a pour objectif d’apporter une réponse aux besoins de planification et d’être un outil favorisant la confortation de l’activité économique en milieu urbain. Ce nouvel outil s’est voulu innovant en combinant une approche « scientifique » basée sur un système d’information géographique et une approche plus empirique s’appuyant sur les enquêtes terrain et l’information « grise ». In fine, la conjugaison de toutes ces informations a donné lieu à un système d’évaluation paramétré où chaque unité foncière est affectée d’un coefficient de mutabilité. Le système d’indicateurs du référentiel foncier est à double entrée. Il propose un système « à la carte » permettant de cibler l’expertise foncière à partir de variables sélectionnées. Il offre également un système « clé en main » conçu comme un outil d’aide à la décision pour accompagner l’utilisateur dans la définition de la stratégie foncière. L’outil référentiel est aujourd’hui utilisé par un groupe de travail qui affine le repérage de secteurs potentiellement mutables et attribue des orientations. Cela se concrétise par la rédaction de synthèses ciblées sur des préconisations.

La façade maritime nord : un partenariat actif pour réussir le redéploiement économique

Ce territoire est soumis à un enjeu de premier plan pour le devenir économique de Marseille : déplacer des entreprises d’un secteur faisant l’objet d’une opération d’intérêt national pour les relocaliser -si possible- à proximité, au sein d’un tissu économique d’une très grande complexité. Pour ce faire, la Ville de Marseille, La Communauté Urbaine, l’Etablissement Public Euroméditerranée et l’Etablissement Public Foncier ont signé une convention pour œuvrer ensemble et relever un défi contraint par le temps. Pour appuyer l’action des partenaires de la convention quadripartite, l’agence est intervenue à deux niveaux. Forte de son expérience acquise en matière de référentiel foncier, elle a participé à l’identification du foncier mutable et aux investigations pour trouver les fameuses « pépites foncières ». Elle a aussi largement contribué à la création d’un outil informatique partagé permettant le suivi des besoins fonciers et immobiliers des entreprises à relocaliser.

Contacts :
Jean PICON - directeur d'études et chef du pôle ressources et données urbaines - Tel : 04 88 91 92 40

APPROFONDIR

Site internet de l'Etablissement public foncier PACA
www.epfpaca.com





onlyspanking.org