PRÉSENTATION

Dans un moment de fortes évolutions et de profondes mutations sociales, économiques, financières et institutionnelles, les acteurs locaux ont plus que jamais besoin de renouveler les clés de lecture et les ressorts de l’action afin d’adapter et d’optimiser leurs politiques publiques et les inscrire dans la durée.

Ces exigences renforcent l’intérêt d’outils pérennes comme les agences d’urbanisme, outils neutres d’observation, d’expertise, de pédagogie, de dialogue et d’intermédiation entre les acteurs et les échelles des territoires.

Forte d’une solide expérience, l’Agam a su en permanence s’adapter aux évolutions institutionnelles, s’ouvrir aux nouveaux domaines d’intervention dans le champ de l’urbain et élargir son partenariat au monde économique et aux réseaux professionnels.

Une nouvelle page de l’action territoriale s’ouvre avec la montée en puissance de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence créée en 2016 et le renforcement des compétences régionales va exiger encore davantage qu’hier une capitalisation des connaissances, une transversalité des politiques, un dialogue renforcé entre les différents acteurs au service d’un aménagement du territoire cohérent.

Rompue à participer à ces défis, l’Agam met à disposition de ses partenaires d’aujourd’hui, comme à ceux de demain, une équipe pluridisciplinaire portée par une éthique professionnelle, un savoir-faire reconnu et une motivation à la hauteur des enjeux d’un système territorial en mouvement.

Laure-Agnès CARADEC
Présidente de l’Agam

Voir la plaquette de présentation de l’Agam

MISSIONS

Le rôle des agences d’urbanisme est défini par le Code de l’urbanisme (article L.132-6). Il a été réaffirmé par la loi pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) du 24 mars 2014 :

« Les communes, les établissements publics de coopération intercommunale et les collectivités territoriales peuvent créer, avec l’État et les établissements publics ou d’autres organismes qui contribuent à l’aménagement et au développement de leur territoire, des organismes de réflexion, et d’études et d’accompagnement des politiques publiques, appelés agences d’urbanisme ».

Créée en 1969, l’Agam intervient comme outil d’aide à la décision sur tout ce qui concerne l’urbanisme, l’aménagement et le développement des territoires. Pour cela, elle s’est structurée autour de trois missions essentielles : observer, animer et projeter.

Une des missions essentielles de l’Agence a trait également à la promotion de la culture urbaine, à l’organisation d’échanges et de débats sur le fait urbain, son évolution, les nouvelles attentes de la société, les thématiques émergentes… C’est portée par cette vision que l’Agence a lancé en 2019 son Lab’Urbain, véritable laboratoire interne pour défricher les tendances.

L’Agam s’est attachée à développer depuis plusieurs années une communication tournée vers une plus grande lisibilité et compréhension à travers ses différents formats de publications, son site internet, le développement des réseaux sociaux et l’organisation régulière de manifestations et débats.

L’Agam travaille en étroite collaboration avec le réseau de la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU) qui regroupe plus de 50 agences et 1500 professionnels.

Voir les missions de l’agence

ÉCHELLES D'INTERVENTION

Du quartier au système métropolitain à l’échelle régionale.

L’Agam inscrit son action dans le champ d’intervention des collectivités et de ses partenaires.

Mais son périmètre de réflexion et d’étude s’étend nécessairement au-delà, dès lors que la recherche d’harmonisation des politiques publiques se décline à plusieurs échelles et concerne des territoires différents.

ORGANISATION

L’Agence compte 70 collaborateurs composant des équipes pluridisciplinaires organisées en 7 pôles d’études (Economie, Environnement, Habitat, Mobilités, Planification, Projet Urbain et Grands territoires et Prospectives) et 2 pôles transverses (Data et Production Graphique).

La pluridisciplinarité est un atout qui permet à l’Agence de mobiliser ses compétences et ses ressources selon les thèmes abordés.

En croisant ses compétences grâce à un fonctionnement en mode projet, elle permet la réactivité nécessaire pour répondre aux différentes sollicitations de ses partenaires et apporte une vision intégrée doublée d’une expertise ciblée.

Cette équipe pluridisciplinaire est composée de nombreux métiers : architectes, urbanistes, cartographes, sigistes, géomaticiens, géographes, statisticiens, économistes ou encore graphistes.

Voir l’organigramme fonctionnel

Voir l’organigramme de l’agence

INSTANCES ET FINANCEMENT

L’AGAM est une association à but non lucratif composée de partenaires adhérents dont la Présidente est Laure-Agnès CARADEC (depuis le 17 juin 2014), Adjointe au Maire de Marseille en charge de l’urbanisme, du projet métropolitain, du patrimoine municipal et foncier et du droit des sols, Conseillère métropolitaine, Vice-Présidente du conseil de territoire Marseille Provence en charge de l’urbanisme, du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) et de l’aménagement communautaire et Conseillère départementale des Bouches-du-Rhône.

En 2015, elle a été élue Présidente de l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée et renouvelée dans ses fonctions en novembre 2019.

Le Conseil d’Administration de l’Agam est l’organe décisionnel qui définit la Stratégie de l’Agence, adopte le budget et le programme de travail ; c’est aussi un lieu de débats entre les participants.

L’Assemblée Générale de l’Agam adopte le rapport financier et le rapport d’activités. Plus large dans sa représentation que le CA, elle permet aussi de favoriser dialogue et échanges.

Le Bureau de l’Agam se réunit entre les séances du CA et a aussi vocation à appuyer l’action du président.

Liste des membres des Instances

Le financement de l’Agam est réparti comme suit :

PARTENAIRES

L’Agam, structure partenariale par nature est au cœur du réseau des acteurs du territoire, dans un environnement en pleine évolution.

Découvrir notre écosystème partenarial

Les membres titulaires
Les membres adhérents
Les autres partenaires

PROGRAMME DE TRAVAIL PARTENARIAL

Organisée autour d’un programme de travail pluriannuel et mutualisé, l’Agence favorise ainsi la coordination des initiatives et la recherche de solutions partagées. L’Agence ne se substitue pas à l’intervention des services des collectivités et des partenaires mais vient en appui en veillant à mobiliser tous les acteurs concernés. L’Agam se distingue d’un bureau d’études par son mode et sa nature d’intervention.

Les travaux du programme 2020 ont été définis avec les responsables des collectivités et établissements partenaires et ciblés sur les atouts et savoirs-faire spécifiques de l’agence d’urbanisme.

Ils s’organisent suivant 5 axes transversaux, 2 principaux domaines de compétences de l’agence et 35 projets, associant chacun un ensemble cohérent de travaux.

Consulter notre programme de travail 2020

RAPPORT D'ACTIVITÉS

« Des centralités aux Métropoles en passant par la Ville du futur… 2019, une année charnière pour les équipes de l’Agam. Premier Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) de la Métropole, Plan de Déplacement Urbain (PDU), démarche pour les centres villes ou encore l’initiation d’un cycle de rencontres prospectives… Autant de projets au long cours dans lesquels les équipes se sont fortement impliquées, où elles ont pu mettre à profit leur ancrage territorial, leur expertise, leur capacité à travailler en transversalité et la capitalisation de travaux antérieurs. »

Christian Brunner
Directeur général de l’Agam

DOMAINES D'INTERVENTION

L’Agam est organisée en 7 Pôles d’études et 2 Pôles transverses pour que ses domaines d’intervention recouvrent l’ensemble des champs de l’urbanisme.


  • ÉCONOMIE

    Le pôle Développement Économique et Stratégie remplit des missions d’observation, d’animation et d’expertise. Avec comme objectif de comprendre et de favoriser le développement et l’attractivité des territoires, mais aussi d’alimenter, sous l’angle économique, les réflexions préalables aux stratégies de programmation urbaine et immobilière et les documents d’urbanisme.

    Il contribue ainsi activement aux études sur l’économie et l’emploi qui sont au centre des préoccupations des partenaires de l’AGAM, notamment la métropole Aix-Marseille-Provence avec, par exemple, son Agenda du développement économique métropolitain, ou encore le Département des Bouches-du-Rhône avec les Rendez-Vous du Développement.

    Pour cela, il s’appuie sur des expertises fortes dans de nombreux domaines : filières stratégiques, espaces économiques, immobiliers d’entreprises, urbanisme commercial, attractivité, innovation, enseignement supérieur et recherche, observatoire économique, logistique, nouveaux usages et impacts urbains, revitalisation économique des centres villes…

  • ENVIRONNEMENT

    La nature et ses ressources constituent un élément fort du cadre de vie. Paysages, espaces naturels et agricoles, façade littorale, sont autant de biens communs qu’il est indispensable de s’approprier. Mais cet environnement est aussi fragile. Les risques exacerbés par le changement climatique et la pollution de l’air sont des enjeux prioritaires pour la qualité de vie, l’attractivité et pour « composer » l’organisation du territoire.

    Les politiques d’environnement ont longtemps été menées « en accompagnement » des politiques de développement, ou à l’inverse de façon trop déconnectée de la réalité des enjeux d’aménagement, avec toutes les conséquences de conflits d’usages et d’atteintes aux milieux. La prise de conscience collective des enjeux de biodiversité, de transition énergétique, de lien entre santé et environnement, a progressivement révélé la nécessité d’une approche transversale et intégrée des problématiques environnementales dans les politiques publiques. Ce à quoi répond le pôle environnement de l’Agam.

  • GRANDS TERRITOIRES ET PROSPECTIVE

    Engagée notamment dans le cadre de la coopération métropolitaine entre 2004 et 2008, la réflexion métropolitaine s’est essoufflée avant de connaitre depuis 2012 une accélération qui a permis d’aboutir à la loi du 27 janvier.

    Outil d’ingénierie au service des territoires, l’Agam se sent particulièrement concernée par un projet qui réinterroge le format, l’échelle et le contenu des politiques publiques avec le souci d’une plus grande efficacité collective.

    Elle accompagne pour le compte de ses partenaires ce processus qui au-delà de la loi du 27 janvier nécessite d’apporter un certain nombre de réponses en termes d’organisation et de répartition des compétences entre les différents échelons territoriaux.

    Mais qui requiert aussi de partager de la connaissance sur un espace de grande superficie et dont la compréhension n’est pas aisée. C’est le sens donné à l’atlas cartographique proposé aux acteurs du territoire en juin 2014 et de l’enquête réalisée avec l’appui de l’IEP d’Aix en Provence auprès d’un panel d’une soixantaine de leaders d’opinion.

    Mais l’action de l’Agam ne s’arrête pas là. Elle consiste aussi à appuyer les travaux de la mission interministérielle ad hoc dans le cadre des chantiers qu’elle a organisés  (animation, apport de contenu, études spécifiques) et à accompagner les collectivités partenaires de l’Agam et en premier lieu MPM et la ville de Marseille afin de s’inscrire dans une logique de “projet” en étant attentif aux articulations nécessaires tant vis-à-vis des espaces au-delà de la métropole que des espaces inframétropolitains et notamment les communes.

  • HABITAT, COHÉSION SOCIALE ET MODES DE VIES

    Au cœur des préoccupations de la population, l’habitat c’est-à-dire le logement mais plus largement le lieu de vie, est une constituante forte de l’attractivité d’un territoire. Celle-ci passe par la réponse aux besoins en logement des habitants, le peuplement et la mixité de celui-ci, la programmation de l’offre résidentielle future, l’amélioration du parc existant mais aussi par l’offre d’équipements et de services.

    Ainsi, l’expertise du pôle habitat s’étend sur un vaste champ d’analyse, allant de la contribution à l’élaboration de politiques publiques en passant par l’aide à la programmation d’équipements (sportifs, culturels, scolaires…). Elle concerne également l’observation et la compréhension des dynamiques territoriales (immobilières, de construction…). L’expertise de l’équipe porte aussi sur la politique de la ville c’est-à-dire l’analyse des dynamiques des quartiers prioritaires et des territoires cibles de la politique nationale de renouvellement urbain.

    Etre toujours plus à l’écoute du territoire, mieux comprendre ses besoins et ses perspectives, voilà ce à quoi contribue le pôle habitat à travers les missions qui lui sont confiées.

    Les politiques d’environnement ont longtemps été menées « en accompagnement » des politiques de développement, ou à l’inverse de façon trop déconnectée de la réalité des enjeux d’aménagement, avec toutes les conséquences de conflits d’usages et d’atteintes aux milieux. La prise de conscience collective des enjeux de biodiversité, de transition énergétique, de lien entre santé et environnement, a progressivement révélé la nécessité d’une approche transversale et intégrée des problématiques environnementales dans les politiques publiques. Ce à quoi répond le pôle environnement de l’Agam.

  • MOBILITÉS

    Les mobilités constituent un vaste champ de travail, de la marche au TGV, la logistique ou la voirie. L’améliorer conditionne la réponse aux grands défis métropolitains ou régionaux de transition énergétique, de développement urbain plus durable ou d’accès à l’emploi pour tous.

    Les expertises développées dans le Pôle Mobilités répondent à ce double enjeu, l’expertise thématique d’un côté, une contribution aux enjeux environnementaux, d’aménagement ou de développement économique d’autre part.

    Ces dernières années, le pôle Mobilités a été la cheville ouvrière de la construction du cadre stratégique de la mobilité métropolitaine, à travers le Livre Blanc, puis l’Agenda et enfin le PDU.

    Il a réalisé les études préalables à la requalification du centre de Marseille : Jarret, Lieutaud, piétonisation. Enfin, il construit une démarche d’observation et de prospective avec par exemple des colloques sur la voiture de demain et « avenir » en gare, des indicateurs de correspondance pour la Région ou de desserte des pôles d’emploi.

  • PÔLE DATA

    Le Pôle DATA se charge de collecter les nombreuses informations (données, fond de cartes, chiffres-clés, documents…) pour aider à l’aménagement et au développement du territoire. Les informations sont croisées, permettent de monitorer le territoire et alimentent les études urbaines et outils d’aide à la décision. Les analyses de données sont diffusées à un large public (population, partenaires, chargés d’études, élus…) via des applications numériques comme notre portail Web SPOT (Tableaux de bord, Story Map, data-visualisation, modèle d’analyses multidimensionnels…).

  • PÔLE PRODUCTION GRAPHIQUE

    Le champ d’intervention de ce pôle couvre la production cartographique, infographique, la réalisation de documents d’étude et de communication dans des formats et sur des supports très variés.
    Force de proposition, le pôle assiste les chargés d’étude et le service communication dans leurs choix et leurs interrogations. L’équipe assure un rôle de conseil en termes de représentations graphiques et choix techniques et accompagne les thématiciens dans la préparation de documents pour une restitution optimale. Pour répondre à une évolution des supports vers le multimédia, de nouveaux outils comme les cartes animées, la data visualisation et le montage vidéo sont créés.

  • PROJET URBAIN

    Le  pôle Projet Urbain a pour objectif de veiller à la qualité urbaine, architecturale et paysagère dans chacune des missions qu’on lui confie. Fidèle à un discours de simplicité, sobriété, et intégrant fortement les enjeux liés au contexte urbain et au climat, ses activités se développent autour de 3 axes :

    Les études de stratégie urbaine et territoriale ouvrent la planification à une vision plus mixte et enrichie par un regard sensible et contextualisée. Elles permettent une meilleure connaissance du territoire et mènent à des OAP ou à des règles plus adaptées.

    Le Conseil auprès des collectivités est fondamental pour qu’elles maitrisent leurs projets. En amont, il permet de mieux cerner les attentes d’un projet à lancer ; par l’instruction des permis, de veiller à la conformité des attentes. Du PLUi au PC, l’Agam suit la qualité des projets comme des règles qu’elle produit.

    Les études pré opérationnelles ; nous accompagnons les collectivités afin de révéler et maitriser les enjeux urbains fondamentaux des projets de demain. Nous proposons des solutions tournées vers des objectifs d’intégration, de paysage et de choix de formes urbaines au service de l’intérêt général. Nos projets doivent concilier les objectifs de constructibilité et les enjeux urbains et environnementaux.

  • PLANIFICATION

    La planification est une des missions premières et centrales des agences d’urbanisme. Elle consiste à anticiper les futurs possibles, à co-construire des projets de territoire et à créer les conditions de leur mise en œuvre (concertation, règlementation, évaluation…) en assurant l’articulation des politiques publiques sectorielles (habitat, économie, mobilités, environnement…).

    Plus concrètement, il s’agit d’élaborer, de suivre et d’adapter les outils et documents d’urbanisme tel que les Schémas de Cohérence Territoriale (SCoT) et les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU/PLUi) qui régissent l’usage des sols.

    La connaissance du foncier et les expertises en la matière (évaluation des potentiels, compréhension des mécanismes du renouvellement urbain…) constitue donc un élément-clé pour mener à bien les démarches de planification.

    Au regard des rapides évolutions sociétales et des exigences de plus en plus fortes en matière d’environnement (notamment liées au changement climatique), il est également essentiel que la planification fasse preuve, aujourd’hui plus qu’hier, d’agilité (se réinterroger, adapter, contextualiser, phaser…).

DÉMARCHES INTERNES

Lab’Urbain

L’Agam a initié début 2020 une démarche d’innovation «Lab’Urbain» pour engager des réflexions en interne à la fois sur des sujets prospectifs mais aussi, pour réfléchir collectivement à de nouveaux modes de représentations et de médiations citoyennes.

Le Lab’urbain de l’Agam oriente sa feuille de route sur la “Ville d’après”. Quelles seront les conséquences de cette pandémie sur l’urbanisme ? Comment les prendre en compte dans nos travaux ? Autant de questionnements en lien les premières réflexions du Lab’ sur le phygital qui a pris une place de plus en plus importante dans le contexte de confinement.

Les cafés de l’Agam

Tous les deux mois a lieu dans les locaux de l’agence «Les cafés de l’Agam». Cet événement interne permet de susciter des échanges et débats autour d’une thématique transversale et ainsi renforcer la culture commune.