ENVIRONNEMENT

Energie, climat et territoire

Les questions climatiques et énergétiques sont au cœur des préoccupations des décideurs publics comme des acteurs privés depuis près de 20 ans et après la phase de prise de conscience, nous sommes rentrés dorénavant dans une séquence opérationnelle avec la mise en place d’outils et l’affirmation d’objectifs quantitatifs ambitieux.

La transition énergétique et écologique suppose à la fois la mobilisation d’actions publiques volontaristes et des changements structurants des modes de vie.

Tous les domaines de l’aménagement sont ainsi interrogés :

  • la planification avec l’émergence d’une organisation urbaine plus compacte,
  • les déplacements avec une préférence marquée pour le développement des transports collectifs et des modes doux (pour les déplacements courts),
  • le logement avec une réhabilitation exigeante et couteuse du parc ancien le plus « énergivore ».
  • l’accompagnent dans les restructurations des process industriels les plus impactant en terme de pollution.

Les chantiers sont immenses. Tous les pouvoirs publics, tous les échelons territoriaux à travers leurs compétences ont un rôle à jouer notamment à travers l’élaboration de schémas climat air et énergie.

Les particuliers ne sont pas en reste et dans leur mode de vie, dans leurs pratiques en terme d’habitat et de déplacements, ils peuvent aussi contribuer à la baisse de la consommation énergétique en cherchant en permanence l’efficacité énergétique et l’optimisation des usages.

Toutes ces évolutions nécessaires sont encore trop souvent présentées à travers les coûts d’investissement. Dans un premier temps, cette approche n’est pas erronée mais elle ne doit pas faire oublier que dans un second temps que développer l’efficacité énergétique, la rénovation thermique et l’innovation dans les énergies renouvelables contribuera fortement à développer l’emploi et l’activité.

La loi Energie-Climat constitue une étape-clé de la mise en œuvre de l'ambition du Gouvernement en matière de lutte contre le changement climatique. Ce texte législatif réaffirme l'urgence écologique et climatique et se donne des objectifs notamment en matière de neutralité carbone d'ici 2050, sortie progressive du charbon, déploiement des énergies renouvelables, lutte contre les passoires thermiques. Quelques articles ont des conséquences sur le droit de l'urbanisme.

Objet d'un accord entre députés et sénateurs en commission mixte paritaire le 25 juillet, le projet de loi énergie-climat a été définitivement adopté par l'Assemblée nationale le 11 septembre 2019 et par le Sénat le 26 septembre 2019.

Coïncidence du calendrier, le projet de Plan climat air énergie métropolitain a été délibéré en conseil

métropolitain le 26 septembre 2019.

>>Télécharger la note juridique

Le livre Blanc de l'énergie : Tome 1
Etat des lieux métropolitain pour la production et la distribution d'énergie -
juin 2018

le Livre Blanc de l’énergie, document préparatoire à la politique métropolitaine en matière de réseaux d’énergie et de production d’énergie renouvelables, porte un premier état des lieux du territoire ainsi que l’expression des attentes et des souhaits de l’ensemble des acteurs ayant été mobilisés de 2016 à 2018.

Le Livre Blanc de l’énergie est constitué de deux documents :

-Tome 1. État des lieux métropolitain de la production et des réseaux d'énergie.

-Tome 2. La fabrique de l'énergie. Il s’agit d’un document synthétique d'orientations et d’expression des priorités du territoire.

Le principal message porté par ce Livre Blanc souligne la nécessité d’apporter la bonne énergie, au bon endroit et au bon moment, pour le bon usage. Pour cela il s’agit, d’une part, d’exploiter le potentiel de toutes les énergies renouvelables et de récupération pour augmenter la production locale d’énergie. D’autre part, la Métropole doit également maîtriser ses réseaux d’énergie et préciser son rôle dans l’organisation de la distribution d’énergie. C’est réseaux constituent en effet un maillon indispensable des projets de territoire.

> Téléchargez (pdf)

Le livre Blanc de l'énergie : Tome 2
La fabrique de l'énergie, les réseaux d'énergie et la production d'énergie renouvelable sur le territoire métropolitain
2018-2021
Novembre 2018

La Métropole a engagé la construction progressive d’une première stratégie énergétique qui se traduit par un programme de travail de quatre ans. Elle a choisi pour cela de travailler avec les élus de terrain, principalement les maires, ainsi que de nombreux acteurs issus de la société civile, du monde associatif ou économique (industriels, entreprises), pour nourrir un projet stratégique adapté à nos réalités et à notre tissu socio-économique particulier qui regroupe des attentes énergétiques, à la fois industrielles, rurales et urbaines.

> Téléchargez (pdf)

N°76 - ENVIRONNEMENT : Cohérence urbanisme et énergie, Renouveler la planification urbaine
AGAM - 12 pages - septembre 2018

L’énergie accessible et bon marché a longtemps permis le développement d’une urbanisation non économe en ressources. L’étalement urbain encouragé par l’utilisation massive de la voiture individuelle et la forte consommation du foncier qu’il génère, compromettent l’aménagement durable des territoires.

La planification urbaine nécessite un renouvellement des pratiques pour un urbanisme économe en énergie, favorable au développement des énergies locales et adapté aux vulnérabilités énergétiques et climatiques. Cette fabrique de la ville novatrice passera nécessairement par une approche intégratrice de l’énergie dans les documents d’urbanisme (SCoT, PLUI…), en s’appropriant les enjeux de production, distribution et consommation énergétiques. Ce cadre rénové contribuera à développer des activités économiques non délocalisables, génératrices d’emplois, créatrices d’innovations : réhabilitation des bâtiments, amélioration des transports, développement des énergies renouvelables...

> Téléchargez (pdf)

N°75 - ENVIRONNEMENT : Chaud dehors !
De la fraîcheur face aux îlots de chaleur urbains
AGAM - 12 pages - juillet 2018

Ce dernier numéro traite de l’impact du réchauffement climatique, et plus particulièrement du confort thermique des espaces publics connu sous le vocable de phénomènes d’îlots de chaleur urbains. Celui-ci se caractérise par une différence importante, à un temps T, entre la température observée dans la ville et celle de sa périphérie. Il ne faut pas oublier, par ailleurs, que ce sont les espaces publics qui façonnent la ville, qui lui donnent son image et, éventuellement, son attractivité. La présence affirmée du piéton dans la ville est le témoignage d’un espace public qui fonctionne. Par conséquent, il est nécessaire d’offrir à ce piéton des espaces qui lui apportent un confort réel, et notamment thermique.

> Téléchargez (pdf)

N°67 - ENVIRONNEMENT : Habitat - engager la transition énergétique
AGAM - 12 pages - décembre 2017

Un tiers des consommations énergétiques de la Métropole, hors activités industrielles, est dû aux logements, dont près de la moitié est affectée au chauffage et à la climatisation. L’habitat est donc au coeur des enjeux de la transition énergétique. Au-delà de la maîtrise des consommations énergétiques,l’enjeu de performance énergétique des logements répond à une nécessité de diminution du coût des dépenses énergétiques et d’amélioration des conditions sanitaires.

Une vision intégratrice des facteurs explicatifs, comme le niveau des revenus d’un ménage, les caractéristiques des logements, le climat et le prix des énergies, permettrait d’apporter une connaissance plus précise du niveau de précarité énergétique. Bien que les objectifs de réduction des consommations énergétiques soient globaux, la mise en oeuvre de solutions est locale. Les collectivités locales sont des acteurs clés pour engager des actions opérationnelles.

> Consultez en ligne

> Téléchargez (pdf)  

N°47 - ENVIRONNEMENT : Ville durable - Réussir la transition énergétique
12 pages - avril 2016

Avec 80 % des consommations énergétiques et plus de 70 % des émissions globales de
CO2, les espaces urbains apparaissent comme un lieu majeur de l’action publique en
faveur de pratiques et de modes de vie plus sobres et plus efficaces. 50 % des consommations énergétiques sont potentiellement économisables en intégrant les
enjeux Climat, Air, Énergie lors des choix d’aménagement.

L'objectif est de créer une vision et une demande pour un urbanisme économe en énergie, favorable au développement des énergies locales et durables et adapté aux vulnérabilités énergétique et climatique des territoires. Une articulation plus opérationnelle des documents de planification énergétique territoriale (SRCAE, PCAET) et des documents de planification urbaine (SCoT, PLUi…) constitue une réponse pour les collectivités.

> Consultez en ligne

> Téléchargez (pdf)

Charte Qualité : 7 défis pour Marseille
Au travers de sept défis majeurs pour Marseille, le Cahier de recommandations environnementales propose des clés pour réduire l’impact des aménagements et des bâtiments - neufs et existants - sur l’environnement.
Le Cahier de recommandations environnementales a été approuvé par le Conseil municipal du 1er octobre 2007.

> Téléchargez (pdf)

 

Transition énergétique et urbanisme
Partenariat Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Agences d’urbanisme
Intégrer les enjeux climat-air-énergie dans les documents d’urbanisme


La transition énergétique, dans son acceptation la plus large, appréhendant les dimensions climat, air et énergie, figure comme un des principaux enjeux régionaux. A ce titre, l’action partenariale entre la Région et les agences d’urbanisme, en association avec la DREAL, cherche à favoriser une meilleure prise en compte des enjeux climat-air-énergie par les communes et intercommunalités du territoire régional, notamment lors de l’élaboration de leurs documents d’urbanisme et de planification. L’objectif est de promouvoir des politiques d’aménagement économes en énergie, favorables au développement des énergies renouvelables et à l’amélioration de la qualité de l’air.

> Téléchargez (pdf)

Territorialisation des leviers de transition énergétique en fonction des spécificités territoriales
Partenariat Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Agences d’urbanisme


La réforme territoriale renforce les compétences de la Région en matière d’aménagement du
territoire mais a également donné un chef de filât à celles-ci ne matière de Climat Air Energie. Le caractère prescriptif du futur SRADDET illustre cette évolution. La transition énergétique figure comme un des principaux enjeux régionaux. Le partenariat entre la Région et les Agences vise à favoriser, sur chaque territoire, la prise en compte de cet enjeu, notamment lors de l’élaboration par les collectivités locales de leurs documents d’urbanisme et de planification (SCOT, PLU, PLH, PDU, PCAET…).

> Téléchargez (pdf)

La focale régionale - La transition énergétique et territoires en Provence Alpes Côte d'Azur

Quels sont les potentiels énergétiques, les enjeux et opportunités pour les territoires en Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Quelle prise en compte des spécificités territoriales dans le développement des énergies renouvelables ?

Pour alimenter la réflexion sur ces questions en lien avec les politiques d’aménagement qui favorisent une maitrise de la demande énergétique et le développement des énergies renouvelables, ce numéro de La Focale porte un regard sur la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique en fonction des spécificités des territoires.

> Téléchargez (pdf)

Traits d’agences - Stratégies énergétiques pour la ville durable

La transition climatique nous oblige à revoir en profondeur nos conceptions des politiques publiques. Les agences d’urbanisme se sont saisies de ce défi pour intégrer dans toutes leurs missions les enjeux énergétiques et climatiques avec une conviction et un fil rouge : la
transition est une affaire de connaissance partagée, de transversalité mais aussi d’action décentralisée et d’alliance entre territoires et acteurs.

 

> Téléchargez (pdf)