Grande échelle

Relations Ville-Port

A Marseille, comme dans toutes les villes portuaires, la question de la relation ville-port reste d’une brulante actualité en dépit d’une longue histoire et d’une liste importante d’études, de démarches traitant de cette thématique. La combinaison des travaux métropolitains avec la poursuite de l’opération Euroméditerranée et la préparation de grands projets stratégiques portés par le GPMM a par ailleurs stimulé une nouvelle étape de travaux et d’études.


La donne portuaire a beaucoup changé ces dernières années notamment sous l’impulsion de la loi d’aout 2008 et le port s’impose de plus en plus comme un acteur économique et urbain de premier plan.

La relation ville-port s’est beaucoup « professionnalisée » et elle est devenue progressivement plus consensuelle et basée sur l’idée qu’elle devait s’inscrire dans une logique gagnant-gagnant.

Il ne s’agit plus de regarder l’évolution de la limite physique de l’espace portuaire mais bien de prendre en compte à la fois la profondeur urbaine et les dimensions fonctionnelles (accès des poids lourds, l’offre de  transports en commun des passagers). Dans le même esprit, un consensus s’est peu à peu développé pour convenir de la pluralité des espaces portuaires et d’une relation diversifiée entre les espaces portuaires et urbains appelant des réponses spécifiques selon les territoires concernés.

L’Agam est très impliquée dans ces réflexions dans le cadre des démarches de planification, d’appui à des projets stratégiques, à la réalisation d’études spécifiques par exemple sur les portes et lisières du port, sur les réponses de l’appareil logistique, sur le développement des zones d’activités nécessaires…

La définition d’un nouveau cadre de travail « charte ville-port » signée mi 2012 a confirmé les convergences de point de vue entre les principaux partenaires publics. Elle a proposé une méthodologie commune fondée sur le partage des études, la mise en commun des réflexions, la mutualisation des informations nécessaires à la réussite de la requalification urbaine en périphérie du  port et du développement économique du port sur les segments de marché définis par l’autorité portuaire (port global).



Atlas des villes portuaires du Sud et de l’Est de la Méditerranée
ETUDE - octobre 2013

Cet atlas a été commandité par la Ville de Marseille, le Grand Port Maritime de Marseille, le Centre de Marseille pour l’intégration méditerranéenne et l’AIVP. Il cherche à mieux comprendre les relations entre villes, ports et territoires dans l’espace méditerranéen et à échanger sur les bonnes pratiques entre villes portuaires du Nord et du Sud et sur les complémentarités à promouvoir. Il concerne six pays : Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Liban et Turquie.

> Téléchargez la synthèse de l'étude

> Téléchargez l'étude

> Téléchargez le rapport de missions

INNOVATIONs VILLE-PORT... POUR DES PROJETS INTEGRES
Septembre 2011
Après « Observatoire portuaire »,  la Fédération nationale des agences d’urbanisme édite une nouvelle publication.. Réalisé par les membres du club « Territoires maritimes », ce travail a été coordonné et largement réalisé par l’agAM et a associé neuf agences et trois autorités portuaires. Elle a bénéficié des ressources de l’association internationale « Villes et ports » et de l’avis de plusieurs experts, partenaires du club - dont Pierre Gras.

> Accédez