Grande échelle

Aménagement régional

L’échelon régional s’impose de plus en plus comme une strate territoriale pertinente pour la conduite d’un certain nombre de politiques et les débats parlementaires en cours en 2014 laissent à penser que les prérogatives de l’institution régionale vont s’accroitre de façon significative dans une nouvelle logique de binôme associant le conseil régional et la future métropole.


Le conseil régional exerce aujourd’hui des compétences structurantes en termes de transports ferroviaires, de développement économique et universitaire et d’aménagement du territoire régional.

Pour la plupart,  ces compétences se traduisent par l’élaboration de schémas qui expriment des orientations. Non prescriptifs aujourd’hui, ils pourraient le devenir à court terme après le vote des projets de loi en cours de discussion.

S’ils sont établis à l’échelle de l’ensemble de la région, ils doivent nécessairement mieux s’articuler avec les démarches plus réglementaires portées par les communes et les EPCI. Qu’ils s’agisse du schéma de cohérence écologique, du schéma régional climat air énergie, du schéma régional des transports, de l’innovation,… ils ont tous besoin à un moment donné d’être analysé à une échelle plus fine afin de vérifier la cohérence entre les objectifs régionaux et les démarches en cours des collectivités.

Les discussions en cours entre les agences d’urbanismes de PACA et l’institution régionale ont justement pour objet de définir l’appui que pourrait apporter ce réseau d’ingénierie à la réflexion régionale rapportée aux territoires sur lesquels les agences exercent leurs activités.

Mais l’aménagement régional va au-delà des interventions du conseil régional générées par ses compétences pour prendre en compte des questions sur l’attractivité, sur la grande accessibilité, le fonctionnement portuaire et aéroportuaire et sur les relations entre territoires à grande échelle.

 

 



Grande vitesse ferroviaire et aménagement du territoire. Un renforcement sensible des liens. D'une logique de ligne à une logique de réseau.
Ce document présenté au séminaire FNAU du neuf septembre 2009 à l'assemblée nationale sur la grande vitesse ferroviaire et l'aménagement du territoire restitue le projet LGV PACA du point de vue des principaux enjeux en matière d'aménagement du territoire. Structuration du territoire à différentes échelles : européenne, régionale, métropolitaine, enjeux de développement durable, enjeux de dessertes et de capacité du réseau. Dans ces différents domaines, le scénario des métropoles du sud est apparu comme nettement plus performant que le scénario Côte d’Azur. Les Agences d'Urbanisme, de façon isolée ou en réseau, s'impliquent de plus en plus dans ces démarches et elles y apportent leur capacité d'observation et d'expertise à plusieurs échelles. Celles de Marseille, Aix en Provence, Dunkerque, Mulhouse, Besançon, Bordeaux, Toulouse, Atlantique Pyrénées et la Fnau ont contribué à l’élaboration de ces documents.

> Téléchargez l'introduction par Claude Vallette
> Téléchargez la présentation

Présentation Effet territoriaux de la grande vitesse féroviaire - Pascal Mignerey - DIACT
> Téléchargez le diaporama

Métropole n°24 : LGV PACA : une nouvelle génération de LGV ?
PUBLICATION - Septembre 2009

> Téléchargez