carnets du recensement

MARSEILLE

L'essentiel

Marseille renoue avec la croissance démographique et se met progressivement au diapason des grandes métropoles françaises.

Avec près de 5 800 habitants supplémentaires par an au cours de la période 1999-2006, Marseille bénéficie d’un nouveau dynamisme démographique en rupture avec les années 80-90, notamment sous l’effet d’un solde migratoire redevenu excédentaire. Elle conserve une taille des ménages plus élevée que dans les grandes villes. A l’image des métropoles du Sud, sa population est plus âgée. Dès lors, le vieillissement de la population et la prise en compte des publics séniors s’imposera comme un enjeu fort pour ces prochaines années.

Si l’évolution du parc de logement est proche de celle des grandes villes de France (+ 2 860 logements par an sur la période 1999-2006), ses caractéristiques changent peu. La part des propriétaires occupants et celle des maisons demeure plus forte que dans les autres grandes villes. La faible part des petits logements interpelle dans un contexte de vieillissement général de la population (logements des séniors) et dans le cadre d’une volonté d’attirer les étudiants et les jeunes actifs.

Les indicateurs socio-économiques tendent à s’améliorer à l’exception du niveau de formation de la population qui demeure très en deçà de la moyenne. A l’heure où les grandes métropoles misent sur l’économie de la connaissance pour relever le défi de la mondialisation de l’économie, la question de la formation se pose avec beaucoup d’acuité dans la deuxième ville de France.



Mobilité résidentielle : radioscopie des nouveaux marseillais

> Télécharger le document


Formation scolarisation : Peut mieux faire!

> Télécharger le document

 

 

Synthèse, indicateurs clés et guide méthodologique

> Télécharger le document

 

 

Chiffres clés

> Télécharger le document

Population : près de 840 000 marseillais en janvier 2006

Télécharger le document



onlyspanking.org