REGARDS DE L'AGAM

N°80 - ENVIRONNEMENT- Consommation d'espace, meilleure trajectoire
AGAM - 12 pages - décembre 2018

L’espace urbain de la Métropole Aix-Marseille-Provence s’étale, actuellement au rythme de 200 ha/an.

Créant des extensions urbaines sur les espaces agricoles et naturels, les impacts de l’étalement urbain sur le territoire sont aujourd’hui bien connus : dépendance à la voiture, fragmentation des milieux et paysages, raréfaction des terres agricoles, exposition accrue aux risques naturels…

Dans ce contexte, une prise de conscience s’impose. Les extensions urbaines passées doivent désormais intégrer des coûts de gestion inattendus (entretien des réseaux, dispersion des investissements, adaptation coûteuse des politiques de mobilités…). Or, le rôle de l’aménagement réside principalement dans sa capacité à programmer et anticiper les évolutions du territoire.

C’est pourquoi des outils ont été mis en place, comme par exemple la création d’une donnée de référence sur "l’occupation du sol˝pour mesurer la consommation d’espace et évaluer l’efficacité des plans et programmes.

Observer ces évolutions passées permet d’identifier les facteurs aggravants de l’urbanisation sur le milieu, d’anticiper le coût de leurs impacts futurs, et de changer – à terme – notre façon de produire la ville.

> Téléchargez (pdf)