REGARDS DE L'AGAM

N°5 – ENVIRONNEMENT :  Changer de perspective sur l'agriculture
12 pages – avril 2013

Pendant de trop longues décennies, les terrains agricoles sont de fait restés l’espace privilégié du développement des besoins d’urbanisation comme en témoigne la progression vertigineuse de l’artificialisation des sols. Durant la même période, on a considéré que les extensions urbaines devaient prioritairement se faire dans les plaines (donc au détriment des espaces agricoles) alors que d’autres territoires pouvaient remplir cette fonction. La vision que nous offre la plaine de Saint-Maximin, de part et d’autre de l’A8, en donne une illustration déconcertante.

La conjonction de ce double phénomène, corrélée à une profonde modification de l’économie agricole, a progressivement fait disparaître la très grande majorité des terres arables. Fort heureusement, la prise de conscience s’est peu à peu imposée et le consensus semble aujourd’hui acquis pour considérer que le maintien, voire quand cela est possible le développement des espaces agricoles, est un enjeu essentiel des politiques d’aménagement du territoire en terme économique, social et paysager.

> Consultez en ligne

> Téléchargez (pdf)




onlyspanking.org