Table ronde « LA VOITURE SE RE-INVENTE »

Propre, autonome, partagée et connectée, l’automobile se propulse au 21e siècle. Quelles opportunités et quels risques pour la Métropole Aix-Marseille Provence ? Quelle prise en compte dans le PDU en cours l’élaboration ?

L’automobile du futur, hier imaginée par le cinéma ou la science-fiction, semble désormais être à portée de main. L’industrie automobile va investir 90 milliards de dollars dans l’électrique. Les Google-cars autonomes ont déjà parcouru l’équivalent de 20 fois le tour du monde. A la suite des acteurs traditionnels de l’autopartage, les constructeurs s’engagent dans la voiture comme service à la demande, alors qu’Uber a réinventé le taxi. Et, en arrière-plan, une transformation digitale de plus en plus rapide de tous les pans de l’économie et de la vie quotidienne. Ce constat, partagé lors des Assises de la Mobilité, sera un des piliers de la loi d’orientation des mobilités.

Toutes ces technologies annoncent une mobilité moins chère, la fin des embouteillages, du stationnement, de la pollution, des accidents…

Mais, derrière les promesses, quelle mobilité envisager et promouvoir dans notre métropole dans les 20 prochaines années ? Quelle place pour la voiture, mais aussi du camion ou de la moto, dans la mobilité métropolitaine? Complétera t’elle ou sera-t-elle en concurrence avec les transports en commun, la marche ou le vélo ?


>S'INSCRIRE A LA TABLE RONDE